» Vimeo
» Facebook
» Twitter
Soutenez Circuit!

Achetez ce numéro en ligne [Comment?]


Téléchargez ce numéro via Érudit (Abonnement requis)

Collection > Volume 32 Numéro 1 (2022) > Variations autour du shō >

Cahier d’analyse: «There is beauty in ruins, and hope in destruction»
Fallings pour shō (et u), alto et violoncelle de Daryl Jamieson

François-Xavier Féron

Résumé

Deuxième volet de la trilogie Vanitas Series (2014-2017), Fallings de Daryl Jamieson révèle pleinement l’approche interculturelle que le compositeur développe depuis son installation au Japon en 2006. Nous reviendrons brièvement sur le parcours de Jamieson avant de nous plonger dans la genèse de cette œuvre de musique de chambre d’essence théâtrale dont les germes se situent dans Fallen Fragments (2015) pour shō solo. Nous verrons alors comment il explore musicalement l’idée d’effondrement et la notion de cycles de vie et de mort. Ce cahier d’analyse repose à la fois sur l’étude de la partition et de quelques esquisses préparatoires, mais aussi sur une série d’entretiens réalisés avec le compositeur par courriel au cours de l’année 2021.

Mots clés: Shō, interculturalité, effondrement, philosophie japonaise, Daryl Jamieson.

Articles inclus

Page article@32_1_05.3 générée par litk 0.600 le vendredi 3 juin 2022.
Conception et mise à jour: DIM.