» Vimeo
» Facebook
» Twitter
Soutenez Circuit!

Achetez ce numéro en ligne [Comment?]


Téléchargez ce numéro via Érudit (Abonnement requis)

Collection > Volume 30 Numéro 2 (2020) > À même le son de l’orgue >

10 compléments audiovisuels à l’article de Thomas Lacôte

Thomas Lacôte

Note: Ce document est une exclusivité web, disponible uniquement sur ce site.

Extrait sonore 1a: Verset improvisé (I) d’après des notes préparatoires d’Olivier Messiaen. — Thomas Lacôte, grand orgue de l’Église de la Trinité, Paris, 2017.


Extrait sonore 1b: Verset improvisé (II) d’après des notes préparatoires d’Olivier Messiaen. — Thomas Lacôte, grand orgue de l’Église de la Trinité, Paris, 2017.


Extrait sonore 1c: Thomas Lacôte, Verset improvisé (III) d’après des notes préparatoires d’Olivier Messiaen. — Thomas Lacôte, grand orgue de l’Église de la Trinité, Paris, 2017.


Extrait sonore 1d: Thomas Lacôte, Verset improvisé (IV) d’après des notes préparatoires d’Olivier Messiaen. — Thomas Lacôte, grand orgue de l’Église de la Trinité, Paris, 2017.


Extraits sonores 2a, 2b, 2c: Anton Webern, Variations op. 27, 1er mouvement, mes. 1-10, interprétées à l’orgue dans trois registrations différentes. — Thomas Lacôte, grand orgue de l’Église de la Trinité, Paris, 2019.


Extrait sonore 3a: Maurice Ravel, Histoires naturelles, «Le Grillon», mes. 62-66. — Gérard Souzay, baryton, Jacqueline Bonneau, piano (1952).


Extrait sonore 3b: Olivier Messiaen, Les Corps glorieux, «Joie et clarté des Corps glorieux». Addition progressive des jeux sur le premier accord (successivement: Voix humaine, Cymbale, Clairon 4’, Bourdon 16’), puis interprétation des mes. 1-3. — Thomas Lacôte, grand orgue de l’Église de la Trinité, Paris, 2019.


Extrait sonore 4: Thomas Lacôte, The Fifth Hammer, pour orgue à 4 mains, mes. 122-125.

Les cinq accords présentés ici correspondent à cinq spectres harmoniques sur une fondamentale de la bémol, utilisés par Gérard Grisey dans Transitoires (1980-1981). Ces accords ont servi de point de départ pour la pièce The Fifth Hammer composée par l’auteur. — Thomas Lacôte et Martin Tembremande, grand orgue de l’Église de la Trinité, Paris, 2013.


Extrait sonore 5: Thomas Lacôte, The Fifth Hammer, pour orgue à 4 mains, mes. 68-70.

«Au centre de cette pièce, je compose un lien entre deux sonorités de l’orgue: la Bombarde 16’, très riche en harmoniques, et le Cor de nuit 8’, un son quasi pur. Il s’agit ici d’une relation d’inclusion: si l’on écoute attentivement les tuyaux les plus graves de la Bombarde, on peut distinguer certaines composantes de son spectre harmonique dont le timbre, extrêmement doux et voilé, s’approche de la sonorité très douce d’un jeu de Cor de nuit. En jouant sur les intensités, un accord de Cor de nuit peut donc se fondre dans le son de la Bombarde, comme pris dans la glace de son spectre harmonique. Pour faire ensuite disparaître à son tour le son de la Bombarde, je crée une masse grave qui, en l’absorbant, masque son départ.» (p. 57) — Thomas Lacôte et Martin Tembremande, grand orgue de l’Église de la Trinité, Paris, 2013.


Extrait sonore 6: Thomas Lacôte, The Fifth Hammer, pour orgue à 4 mains, mes. 1-18.

«Dans la première section de The Fifth Hammer, je travaille sur des objets sonores complexes produits par des jeux de mutations. Ici, ces jeux n’ont pas pour but de déformer des hauteurs écrites, support de la composition, par l’ajout d’harmoniques: je compose à partir des hauteurs réelles qu’ils produisent. Ainsi traités, ces jeux de mutation offrent la possibilité d’entrer dans le détail de la composition de sonorités inharmoniques, à mi-chemin entre harmonie et timbre, tout autant que de leur liaison. Dans cette section, chaque sonorité a quatre sons communs avec la précédente; à nouveau, en contrôlant avec précision les intensités sous forme de fondu enchaîné, une sonorité semble éclore de la précédente, créant une longue réaction en chaîne d’objets sonores toujours renouvelés, aux qualités changeantes. De plus, les hauteurs non tempérées des mutations créent des phénomènes d’interférences et de battements dans la transition entre deux objets, apportant une vibration intérieure au son figé de l’orgue.» (p. 58) — Thomas Lacôte et Martin Tembremande, grand orgue de l’Église de la Trinité, Paris, 2013.

Page article@30_2_04.2 générée par litk 0.600 le mercredi 14 juillet 2021.
Conception et mise à jour: DIM.