Circuit - Musiques contemporaines
» Vimeo
» Facebook
» Twitter

Achetez ce numéro en ligne [Comment?]


Téléchargez ce numéro via Érudit (Abonnement requis)

Collection > Volume 30 Numéro 1 (2020) > Enquête >

Visions multigénérationnelles de l’art sonore à Montréal

Ana Dall’Ara-Majek

Résumé

Partant d’une caractéristique de l’environnement artistique à Montréal — le décloisonnement des esthétiques et des formes d’expressions —, cette enquête compile les propos de six créateurs et artistes sonores de trois générations distinctes qui ont vécu ce contexte: Monique Jean et Jean-François Laporte (génération 1960), Patrick Saint-Denis et Cléo Palacio-Quintin (génération 1970), Adam Basanta et Émilie Payeur (génération 1980). Chacun se prononce sur quatre thématiques principales: la définition de leur pratique artistique, leurs réflexions sur la pluridisciplinarité ou la polyvalence, la perception de l’environnement artistique entre leurs débuts et aujourd’hui, et leur rapport à l’enseignement institutionnel versus l’apprentissage en autodidacte. Les réponses mettent en lumière la diversité des perceptions alimentant la diversité des pratiques, les sensibilités du contexte propres à chaque génération, ainsi que des visions personnelles de la ville quant à ses institutions et activités artistiques.

Mots clés: arts sonores, enquête, multidisciplinarité, Montréal, générations.

Page article@30_1_06.1 générée par litk 0.600 le jeudi 28 mai 2020.
Conception et mise à jour: DIM.