» Vimeo
» Facebook
» Twitter

Achetez ce numéro en ligne [Comment?]


Téléchargez ce numéro via Érudit (Abonnement requis)

Collection > Volume 29 Numéro 1 (2019) >

Chanter Dusapin
Dialogues avec Françoise Kubler et Georg Nigl

Vincent Ranallo

Résumé

Les compositeurs et leurs interprètes collaborent à la création des œuvres. La nature et le degré de cette collaboration sont variables. Cet article s’intéresse à la marque laissée sur la musique vocale de Pascal Dusapin par le contact des chanteurs Françoise Kubler et Georg Nigl. L’analyse se colore de l’expérience de l’auteur, lui-même praticien de la musique de ce compositeur. Le parcours du compositeur prend son essor dans une approche expérimentale, mise de l’avant dans la musique de chambre, et s’ouvre graduellement à l’opéra, œuvre d’art total. Ce cheminement se cristallise dans les rapports de Dusapin avec Kubler et Nigl. À la question de l’expressivité de la diction, ou de sa neutralisation et de son abstraction, Dusapin répond par l’immédiateté de la dimension théâtrale, à travers les timbres de la voix et les mimiques corporelles. Le geste imaginé par le compositeur communique un affect. Il est non seulement vocal, mais il englobe le déploiement du corps chantant dans l’espace.

Mots clés: voix, mouvement, expressivité, Pascal Dusapin, Georg Nigl, Françoise Kubler.

Page article@29_1_03 générée par litk 0.600 le mardi 9 avril 2019.
Conception et mise à jour: DIM.