» Vimeo
» Facebook
» Twitter

Achetez ce numéro en ligne [Comment?]


Téléchargez ce numéro via Érudit (Abonnement requis)

Collection > Volume 28 Numéro 1 (2018) >

Réflexions sur la comprovisation de Sandeep Bhagwati
Théorie et pratique

Jin-Ah Kim (traduit de l’anglais par Le Trait juste)

Résumé

La «comprovisation» est un terme utilisé par Sandeep Bhagwati depuis 2004, créé par la combinaison des mots «composition» et «improvisation» et servant à clarifier la coexistence systématique entre ces deux pratiques. Cet article démontre de quelle façon ce concept de Bhagwati peut être utilisé comme un concept artistique, une façon collective de faire de la musique, une façon de travailler et un modèle d’entraînement. La comprovisation propose une nouvelle formulation des tâches et des rôles des participants dans l’idée d’une pièce collaborative, une formulation consistante dans le processus de répétition d’une œuvre mise en scène. Avec cette idée, on s’approche considérablement de l’idée de base de «faire de la musique ensemble» (Alfred Schütz, Christopher Small). Ce qui est nouveau ici est l’orientation transculturelle ou interculturelle. La comprovisation invite à expérimenter avec les frontières des musiques et des cultures actuelles, avec leur matérialité, leur sociabilité, leur performabilité et leur potentiel créatif.

Mots clés: comprovisation, improvisation, répétition, musique transculturelle, pratiques musicales interculturelles

Page article@28_1_04 générée par litk 0.600 le mardi 17 avril 2018.
Conception et mise à jour: DIM.