» Vimeo
» Facebook
» Twitter

Achetez ce numéro en ligne [Comment?]


Téléchargez ce numéro via Érudit (Gratuit!)

Collection > Volume 25 Numéro 1 (2015) >

Enjeux et évolution du système de notation dans Pression pour un(e) violoncelliste de Helmut Lachenmann

François-Xavier Féron

Résumé

Cet article présente, dans les grandes lignes, le système de notation utilisé par Helmut Lachenmann dans Pression pour spécifier les actions que doit accomplir l’interprète sur les différentes parties du violoncelle (cordes, table d’harmonie, chevalet, cordier) mais aussi sur l’archet. Après avoir décrit succinctement les principales différences entre les deux éditions de l’œuvre (1972 vs 2012), nous en expliquons cinq passages en montrant systématiquement les deux versions de la partition et en indiquant les minutages correspondant aux enregistrements vidéo de Lauren Radnofsky et David Stromberg. Ainsi le lecteur pourra apprécier la précision et l’évolution du système de notation, visualiser les gestes que réalisent les interprètes tout en suivant la partition et entrer ainsi pleinement dans l’univers sonore profondément inouï de cette œuvre devenue un «classique» du répertoire pour violoncelle seul.

Mots clés: Helmut Lachenmann, Pression, violoncelle, notation prescriptive, geste, mode de jeu.

Page article@25_1_05 générée par litk 0.600 le lundi 10 décembre 2018.
Conception et mise à jour: DIM.