» Vimeo
» Facebook
» Twitter

Achetez ce numéro en ligne [Comment?]


Téléchargez ce numéro via Érudit (Gratuit!)

Collection > Volume 24 Numéro 2 (2014) >

Une introduction musicologique à la recherche «mathémusicale»
Aspects théoriques et enjeux épistémologiques

Moreno Andreatta

Résumé

Cette contribution se propose de présenter certains aspects théoriques et discuter quelques enjeux épistémologiques des recherches menées par l’auteur dans le domaine des rapports entre mathématiques et musique. Après une introduction générale sur le contexte de la recherche «mathémusicale» à l’Ircam et la place du projet misa (Modélisation informatique des structures algébriques en musique) au sein des activités de recherche de l’équipe Représentations musicales, nous discutons le problème de la formalisation algébrique de la théorie des ensembles de classes de hauteurs (Set Theory) et de la théorie transformationnelle (Transformational Theory), deux paradigmes analytiques dont nous avons étudié les aspects théoriques et computationnels à travers une démarche de modélisation informatique des structures et processus musicaux. L’analyse musicale basée sur les ensembles de classes de hauteurs et leurs transformations soulève des questions philosophiques intéressantes, notamment dans ses rapports avec la phénoménologie et les sciences cognitives. En particulier, en confrontant notre point de vue musicologique avec la phénoménologie, nous pouvons avancer l’hypothèse d’une pertinence de la catégorie de «structuralisme phénoménologique» dans une relecture/réactivation de la tradition structurale en analyse musicale.

Mots-clés: phénoménologie, recherche mathémusicale, Set Theory, structuralisme, théorie transformationnelle.

Page article@24_2_05 générée par litk 0.600 le lundi 20 novembre 2017.
Conception et mise à jour: DIM.