» Vimeo
» Facebook
» Twitter
Soutenez Circuit!

Achetez ce numéro en ligne [Comment?]


Téléchargez ce numéro via Érudit (Gratuit!)

Collection > Volume 21 Numéro 3 (2011) >

Pierre Mercure, Gilles Tremblay et quelques autres compositeurs canadiens
Aux Ferienkurse à Darmstadt dans les années 1950 et 1960

Jean Boivin

Résumé

Dans les années 1950 et 1960, décennies cruciales dans l’histoire de la musique contemporaine, plusieurs compositeurs canadiens ont participé aux célèbres cours d’été de musique contemporaine à Darmstadt en Allemagne (les Internationale Ferienkurse für Neue Musik), dont Barbara Pentland, Gilles Tremblay, Norma Beecroft, Bruce Mather et Pierre Mercure. Les conférences, concerts, discussions et rencontres informelles auront un impact significatif sur leurs carrières et parcours respectifs. Le Suédois d’origine Bengt Hambraeus y assiste par exemple à la montée du sérialisme intégral et y côtoie Maderna et Nono. Pentland y découvre la musique de Webern tandis que Beecroft, Tremblay et Mather y entendent des œuvres et conférences marquantes de Boulez et de Stockhausen. Des œuvres de Hambraeus, Beecroft et Tremblay y sont jouées. Quant à Mercure, il assiste à Darmstadt aux cours d’analyse de Pierre Boulez, compose sa toute dernière œuvre (basée sur l’improvisation) et prépare la création de la future Société de musique contemporaine du Québec.

Mots clés: Darmstadt, Canada, compositeurs, musique contemporaine, histoire.

Page article@21_3_05 générée par litk 0.600 le mercredi 27 avril 2022.
Conception et mise à jour: DIM.