» Vimeo
» Facebook
» Twitter

Achetez ce numéro en ligne [Comment?]


Téléchargez ce numéro via Érudit (Gratuit!)

Collection > Volume 20 Numéro 3 (2010) >

Une célébration sonore de l’Esprit
À propos d’Oralléluiants

Vincent Ranallo

Résumé

L’exploration de la partition d’Oralléluiants de Gilles Tremblay offre l’occasion de confirmer que la vie spirituelle est inhérente à l’acte musical. Celui-ci, pour le compositeur québécois, est à la fois la capacité de percevoir les potentialités de la musique du monde qui l’entoure et le désir de les rendre transparentes à une lumière qui les dépasse. Dans Oralléluiants, un objet sonore concret, une feuille d’aluminium, fournit un matériau qui sera graduellement transmué en pur mouvement jubilatoire. Cet objet est également à la source d’une réflexion dans cet article sur le rapport de l’interprète avec son instrument et sur la nature particulière de la musicalité induite par l’art de Tremblay.

Mots clés: Chant, Gilles Tremblay, spiritualité, interprétation, chant grégorien.

Page article@20_3_03 générée par litk 0.600 le mardi 9 avril 2019.
Conception et mise à jour: DIM.