» Vimeo
» Facebook
» Twitter

Achetez ce numéro en ligne [Comment?]


Téléchargez ce numéro via Érudit (Gratuit!)

Collection > Volume 19 Numéro 3 (2009) >

L’opéra audiovisuel dans le cinéma québécois
Vecteur de l’expérimentation sonore

Réal La Rochelle

Résumé

Le cinéma québécois, depuis les années 1950, a été l’objet d’un assez grand nombre d’expérimentations sonores filmiques. Les principales ont été produites à l’ONF grâce, au départ, aux travaux de Maurice Blackburn, Norman McLaren et Arthur Lipsett. Au fil des décennies, les semences de ce mouvement d’avant-garde ont poussé dans un nombre assez important de films, plusieurs au studio d’animation, d’autres par une intervention significative dans le cinéma direct. À l’heure actuelle, ces filmopéras se pratiquent surtout dans la vidéo d’art et s’inscrivent dans des performances multimédias et des installations muséales.

Page article@19_3_06 générée par litk 0.600 le mardi 9 avril 2019.
Conception et mise à jour: DIM.