» Vimeo
» Facebook
» Twitter

Achetez ce numéro en ligne [Comment?]


Téléchargez ce numéro via Érudit (Gratuit!)

Collection > Volume 19 Numéro 1 (2009) >

Micheline Coulombe Saint-Marcoux et Marcelle Deschênes
Pionnières dans le sentier de la création électroacoustique

Marie-Thérèse Lefebvre

Résumé

L’auteure tente de cerner les attitudes «masculines» et «féminines» de la création musicale des cinquante dernières années afin de faire ressortir la contribution de deux compositrices québécoises, Micheline Coulombe Saint- Marcoux et Marcelle Deschênes, au développement de la musique électroacoustique au Québec. Par une mise en contexte historique, l’auteure situe dans un premier temps le milieu dans lequel elles ont vécu leur enfance, leur adolescence, et leur formation musicale à Montréal et à Paris; puis la manière dont elles ont traversé le discours dominant des années 1970, pour finalement aborder leur rôle de pionnières. Parce qu’elles voulaient sortir des sentiers battus, elles ont compris que les nouveaux outils technologiques pourraient leur servir à exprimer musicalement une nouvelle sensibilité artistique. En ce sens, elles furent les «sherpas» du milieu électroacoustique au Québec.

Page article@19_1_04 générée par litk 0.600 le lundi 20 novembre 2017.
Conception et mise à jour: DIM.