» Vimeo
» Facebook
» Twitter

Achetez ce numéro en ligne [Comment?]


Téléchargez ce numéro via Érudit (Gratuit!)

Collection > Volume 17 Numéro 3 (2007) > Cahier d’analyse >

Denys Bouliane, maître de jeu

Jimmie LeBlanc

Résumé

D’entrée de jeu, Qualia sui nous subjugue par son travail sur notre relation au temps. Une réflexion qui se déplace graduellement vers le phénomène de la perception dans tout ce qu’il a de plus subjectif et d’introspectif: Qualia sui, ou impression de soi, est une invitation au plaisir des jeux de l’illusion dont nous devenons les sujets. Le lecteur de la partition sera immédiatement frappé par l’usage systématique d’une colorimétrie très personnelle qui consiste à attribuer une couleur à chacun des segments de l’œuvre; ce rapport étroit à la couleur nous a conduit à considérer les matériaux constitutifs de Qualia sui en des termes relevant de la sémiologie du langage visuel. D’une approche de la gestuelle motivique qui se prête bien aux catégories de couleur, texture, dimensions, implantation dans le plan, vectorialité et frontières, Qualia sui nous permettra d’approfondir certains des aspects fondateurs de l’écriture de Denys Bouliane.

Cet article n’est pas disponible en ligne.

Pour acheter la revue incluant cet article, utilisez l’encadré de commande qui se trouve au haut de cette page.

Page article@17_3_2.1 générée par litk 0.600 le lundi 20 novembre 2017.
Conception et mise à jour: DIM.