» Vimeo
» Facebook
» Twitter

Achetez ce numéro en ligne [Comment?]


Téléchargez ce numéro via Érudit (Gratuit!)

Collection > Volume 15 Numéro 3 (2005) > Souvenirs >

(sans titre)

Gerhard Stäbler [trad. Yves Saint-Amant]

Résumé

Après Darmstadt 1972 et Darmstadt 1974, au cours desquels il a assisté aux conférences de Stockhausen, Ligeti et Christian Wolff, le compositeur allemand prend ses distances vis-à-vis des préoccupations centrales des cours d’été de cette époque. Il retourne aux Ferienkurse après une absence volontaire de près de deux décennies, pendant lesquelles des questions sociales et politiques d’ordre plus concret le préoccupent davantage. Il présente alors son œuvre multimédia pour plusieurs artistes [voix(time)] et découvre que le Darmstadt des années 1990 est plus réceptif à ses préoccupations sociales, ainsi qu’aux œuvres multimédias et collectives.

Cet article n’est pas disponible en ligne.

Pour acheter la revue incluant cet article, utilisez l’encadré de commande qui se trouve au haut de cette page.

Page article@15_3_3.5 générée par litk 0.600 le mardi 23 juillet 2019.
Conception et mise à jour: DIM.