» Vimeo
» Facebook
» Twitter

Achetez ce numéro en ligne [Comment?]


Téléchargez ce numéro via Érudit (Gratuit!)

Collection > Volume 15 Numéro 3 (2005) > Document > Table ronde de 1963, journées des 16, 18, 23 et 25 juillet >

Introduction

Jean-Jacques Nattiez

Au cours de l’été 1963, les cours d’été de Darmstadt accueillirent, outre Karlheinz Stockhausen, trois compositeurs qui donnèrent des cours d’importance: Pierre Boulez («Nécessité d’une orientation esthétique — Notwendigkeit einer ästhetischen Orientierung»), Henri Pousseur («Question métier — Frage Handwerk») et Luciano Berio («Instrument und Funktion» dans le livre de Borio et Danuser, le titre de son cours n’est donné qu’en allemand, à la différence des deux autres, et les éditeurs ne précisent pas si ses conférences ont été traduites1). Pousseur et Boulez donnaient une version allemande de leur présentation en français. Une table ronde entre les trois créateurs avait été organisée afin de synthétiser le propos de chacun, de provoquer une confrontation de leurs points de vue et de permettre aux étudiants de poser des questions. Au cours de la séance du 16 juillet, les trois protagonistes présentèrent les idées générales de leurs cours respectifs. La deuxième fut une séance plénière où la parole fut donnée au public. La troisième séance, tenue le 20 juillet, eut lieu en l’absence de Pierre Boulez, tout comme la précédente, mais accueillit Bruno Maderna. Assez courte, elle se prolongea avec l’écoute de disques. L’enregistrement en est souvent inaudible et, pour cette raison, nous n’en publions pas ici la transcription. Dans la quatrième séance, celle du 23 juillet, après une intervention de Berio, Boulez lui répond puis donne suite aux propositions de Pousseur exposées dans la première séance. Au cours de la cinquième (25 juillet), les trois compositeurs débattent entre eux, sans intervention du public, de la place qu’ils accordent à Webern. Alors que les séances des 16, 18 et 23 juillet ont été publiées sous la rubrique «Document» du numéro actuel de Circuit («Souvenirs de Darmstadt», vol. XV, no 3, p. 23-52), nous présentons ici la transcription de la dernière séance, soit celle du 25 juillet 1965. Marc Chenard a réalisé la transcription intégrale de l’enregistrement de ces cinq séances. Jean-Jacques Nattiez en a assuré l’édition finale et y a inséré quelques notes2. Il est arrivé que des questions de l’auditoire soient mal captées par le micro. Les coupures que nous avons dû faire dans cette édition sont mentionnées par «[…]». Dans le cas où il nous a paru nécessaire d’ajouter un mot ou une expression pour rendre le sens plus clair, nous l’avons également indiqué par des crochets.

Jean-Jacques Nattiez

Page article@15_3_2.1.1 générée par litk 0.600 le mardi 23 juillet 2019.
Conception et mise à jour: DIM.