» Vimeo
» Facebook
» Twitter

Achetez ce numéro en ligne [Comment?]


Téléchargez ce numéro via Érudit (Gratuit!)

Collection > Volume 15 Numéro 1 (2004) >

Le malentendu pointilliste

Peter Stadlen (traduction de Yves Saint-Amant; introduction de Nicolas Donin)

Résumé

Ce texte est la traduction française de la conférence donnée par le pianiste et musicologue Peter Stadlen lors du Congrès Webern qui eut lieu à Vienne en mars 1972. L’auteur montrait tout d’abord que dans plusieurs œuvres de la fin de la production de Webern, la prédilection du compositeur pour le palindrome musical joua un rôle déterminant dans l’organisation des séries de hauteurs et de durées. Mais à ceux qui ne voyaient en Webern qu’un mathématicien froid et abstrait, il faisait ensuite découvrir, à la lumière des informations recueillies auprès du compositeur alors qu’il travaillait avec lui les Variations pour piano op. 27, en vue de la création qui eut lieu à Vienne le 26 octobre 1937, un «poète lyrique» soucieux d’expressivité.

Cet article n’est pas disponible en ligne.

Pour acheter la revue incluant cet article, utilisez l’encadré de commande qui se trouve au haut de cette page.

Page article@15_1_05 générée par litk 0.600 le mardi 9 avril 2019.
Conception et mise à jour: DIM.