» Vimeo
» Facebook
» Twitter

Achetez ce numéro en ligne [Comment?]


Téléchargez ce numéro via Érudit (Gratuit!)

Collection > Volume 7 Numéro 1 (1996) > Positions >

Pour corriger quelques «erreurs»

François Tousignant

Résumé

Répondant aux Mélodistes indépendants, le critique musical du Devoir affirme que la démarche de compositeurs comme Monteverdi, Haydn et Mozart était innovatrice, il défend la thèse du caractère inévitable de l’avènement du système dodécaphonique et soutient que la musique des trois Viennois a pénétré le répertoire. II rappelle que la musique extra-européenne et celle d’avant le xve siècle n’est pas tonale et que Schönberg a été chassé du conservatoire de Berlin en raison de ses origines juives. II réaffirme la nécesité, du point de vue de la valeur, de faire la différence entre Cézanne et Bouguereau comme entre Milhaud et Varèse.

Cet article n’est pas disponible en ligne.

Pour acheter la revue incluant cet article, utilisez l’encadré de commande qui se trouve au haut de cette page.

Page article@07_1_3.10 générée par litk 0.600 le lundi 10 décembre 2018.
Conception et mise à jour: DIM.