Les Presses de l’Université de Montréal
» Vimeo
» Facebook
» Twitter

Achetez ce numéro en ligne [Comment?]


Téléchargez ce numéro via Érudit (Abonnement requis)

Collection > Volume 26 Numéro 3 (2016) >

La messe de terre de Michel Chion
De la liturgie à l’autoportrait

Pierre-Yves Macé

Résumé

Renommé tant pour ses essais sur le son au cinéma que pour ses compositions de musique concrète, Michel Chion (né en 1947) produit également un travail cinématographique et vidéo qui s’inscrit dans le prolongement de son écriture musicale. Œuvre-somme d’une durée de 2 h 30 min, La messe de terre est une véritable «liturgie audio-logo-visuelle» qui associe la musique concrète à une composition très sophistiquée des images. Si l’œuvre est dominée par la césure, le clivage entre ce que l’on voit et ce que l’on entend, sa trajectoire fait peu à peu converger l’image et le son dans la constitution commune d’une «architecture de temps». Dans les marges du genre de la messe se laissent alors deviner les traces d’un autoportrait vidéo croisant le home movie et le journal de travail.

Mots clés: art vidéo, autoportrait, Michel Chion, messe, musique concrète.

Page article@26_3_05 générée par litk 0.600 le mardi 10 janvier 2017.
Conception et mise à jour: DIM.