Les Presses de l’Université de Montréal
» Vimeo
» Facebook
» Twitter

Achetez ce numéro en ligne [Comment?]


Téléchargez ce numéro via Érudit (Abonnement requis)

Collection > Volume 26 Numéro 3 (2016) >

Avant-propos
La conjonction «et»

Maxime McKinley

Ce numéro portant sur les musiques de création et les images en mouvements est une belle opportunité d’évoquer une conjonction qui, à Circuit, nous est chère. Il s’agit de la conjonction «et», telle qu’en parle Gilles Deleuze (philosophe cinéphile s’il en est) au sujet du cinéma de Jean-Luc Godard 1. Le faux raccord entre deux plans met en jeu le battement de la séparation et du contact: en somme, de la relation. C’est, paradoxalement, à leurs frontières que deux plans se touchent. Parfois, ce phénomène s’applique aussi aux rencontres interdisciplinaires. Si nous tentions une typologie des numéros de Circuit, le rôle de ce «et» serait incontournable.

Le catalogue de la revue est, en effet, tissé de divers fils rouges. On y trouve des portraits multiples — souvent générationnels —, à l’instar du numéro «Autoportraits: Montréal, l’après 67» (vol. 8, no 1). Le prochain numéro, dirigé par Simon Bertrand, s’inscrira d’ailleurs dans cette catégorie. On trouve également des monographies sur des compositeurs québécois, notamment tous ceux de la Série hommage chapeautée par la Société de musique contemporaine du Québec (SMCQ): Claude Vivier (vol. 18, no 3 2), Gilles Tremblay (vol. 20, no 3 3), Ana Sokolović (vol. 22, no 3), Denis Gougeon (vol. 24, no 1), John Rea (vol. 26, no 1 4) et, l’an prochain, José Evangelista. D’autres monographies ont été consacrées à des compositeurs contemporains internationaux nouvellement devenus, ou en voie de devenir, des classiques: pensons, par exemple, à Iannis Xenakis (vol. 5, no 2), Fausto Romitelli (vol. 24, no 3) et John Zorn (vol. 25, no 3). La revue s’intéresse également à des thématiques plus ou moins générales telles que la commande d’œuvre (vol. 26, no 2), la notation musicale (vol. 25, no 1), la mise à jour et/ou la contemporanéité des supports médiatiques en musique contemporaine (vol. 23, no 2 5), pour ne citer que quelques exemples récents. À cela, nous pourrions ajouter des numéros soulignant des anniversaires, qui portent sur des débats spécifiques, et d’autres catégories encore.

La présente livraison, codirigée par notre directrice administrative et secrétaire de rédaction, Solenn Hellégouarch, et son ancien codirecteur de thèse, Serge Cardinal, s’inscrit pour sa part dans une sous-collection de Circuit que nous pourrions nommer la série «Conjonction “et”». Notre amitié avec la revue Intermédialités — dont témoignent notre numéro sur «Les arts de la synchronisation» (vol. 22, no 1) et la série de balados Contrepoints 6 — dit assez notre intérêt pour les interlocuteurs (a priori) non musicaux parmi les disciplines artistiques et intellectuelles gravitant autour de la musique et réciproquement. Musique et quoi? Jusqu’à maintenant: écologie (vol. 25, no 2), science (vol. 24, no 2), spiritualité (vol. 21, no 2), féminisme (vol. 19, no 2), historiographie (vol. 16, no 2), psychanalyse (vol. 13, no 2; vol. 14, no 1), identité (vol. 10, no 2; vol. 15, no 2), etc. Aujourd’hui, nous ajoutons les images en mouvements à ce «et» multiple. Et parions que la liste ne s’arrêtera pas là!

Page article@26_3_01 générée par litk 0.600 le mardi 10 janvier 2017.
Conception et mise à jour: DIM.