Les Presses de l’Université de Montréal
» Vimeo
» Facebook
» Twitter

Achetez ce numéro en ligne [Comment?]


Téléchargez ce numéro via Érudit (Abonnement requis)

Collection > Volume 26 Numéro 1 (2016) >

Gradus ad Infernum (deuxième partie)
Entrevue avec Ferdinand Larven Niemantz, «penseur de la musique» et auteur de Musical Compositions of the Century

John Rea (traduction Béatrice Rea)

Résumé

Ce deuxième de trois entretiens réalisés en 1996 — le premier volet étant paru dans le vol. 9, no 2 (1998) de Circuit — relate des péripéties tendues à la suite du discours liminaire donné par feu F. L. Niemantz lors d’un congrès international à Montréal. Des extraits de son dernier livre du moment sont présentés, et Niemantz réfléchit à des sujets variés tels que la culture populaire, la liberté, les journalistes-compositeurs du xixe siècle, les structures mémorielles, l’identité artistique et les mélodies surabondantes. Il tire également au clair le raisonnement erroné de son maître et guide, Theodor W. Adorno.

Mots clés: aristos, liberté, musique populaire, postmoderne, révolution.

Page article@26_1_02 générée par litk 0.600 le mercredi 23 août 2017.
Conception et mise à jour: DIM.