» Vimeo
» Facebook
» Twitter

Achetez ce numéro en ligne [Comment?]


Téléchargez ce numéro via Érudit (Abonnement requis)

Collection > Volume 25 Numéro 2 (2015) >

Briser les paradigmes
Arts électroniques et actions humanitaires

Ricardo Dal Farra (traduction Solenn Hellégouarch)

Résumé

Nous vivons dans un monde qui atteint un point critique où l’équilibre complexe actuel entre un environnement sain, l’énergie dont notre société a besoin pour maintenir ou améliorer son mode de vie et les économies interdépendantes pourrait basculer plus rapidement que prévu dans une toute nouvelle réalité où le déséquilibre serait la règle et les êtres humains devraient être plus créatifs que jamais pour survivre. Les problèmes environnementaux, l’incertitude économique et la complexité politique existent depuis longtemps. Mais ce qui était différent auparavant était la vitesse et la profondeur des transformations, comparativement à la rapidité actuelle des changements. La fréquence et la gravité de certains événements météorologiques et climatiques augmentent, et la capacité des êtres humains à modifier leur environnement direct ou éloigné est devenue une puissance capable de transformer la planète entière. L’art électronique a-t-il un rôle à jouer? Les artistes électroniques ont-ils une responsabilité dans ce contexte? Visant à utiliser l’art électronique comme un catalyseur, dans le but d’engendrer une prise de conscience plus profonde et de créer des partenariats durables de travail intellectuel pour résoudre notre crise environnementale, trois initiatives ont été lancées: Balance-Unbalance, «art! ⋈ climate» et EChO.

Mots clés: arts électroniques, arts médiatiques, arts sonores, actions humanitaires, changement climatique, crise environnementale.

Page article@25_2_02 générée par litk 0.600 le lundi 13 novembre 2017.
Conception et mise à jour: DIM.