Les Presses de l’Université de Montréal
» Vimeo
» Facebook
» Twitter

Achetez ce numéro en ligne [Comment?]


Téléchargez ce numéro via Érudit (Gratuit!)

Collection > Volume 23 Numéro 3 (2013) > Enquête >

Géométries instrumentales
Entre médium et message

Jimmie LeBlanc

Résumé

Alors que la fin du XIXe siècle confirme l’établissement de certains genres musicaux comme la symphonie et le concerto, ainsi que de certaines formations instrumentales comme l’orchestre moderne et le quatuor à cordes, le XXe siècle voit apparaître des géométries instrumentales inédites, essentiellement motivées par de nouvelles nécessités esthétiques. Pour bien des compositeurs de l’après-Seconde Guerre mondiale, ces combinaisons instrumentales originales devenaient une nouvelle référence en matière d’expression musicale, mais aussi une manière de se soustraire aux connotations socioculturelles qui se rattachent aux modèles hérités de la tradition. Le recours à des formes ou genres du passé a souvent été l’objet de questionnements, voire de critiques plutôt sévères, mais qu’en est-il de ces enjeux aujourd’hui? Dans quelle mesure le médium détermine-t-il le message? Cette enquête sonde l’opinion de sept acteurs du milieu musical, compositeurs, chefs d’orchestre, directeurs artistiques et interprètes.

Mots clés: Adorno, forme musicale, genre musical, géométrie instrumentale, médium, message.

Page article@23_3_04.1 générée par litk 0.600 le mercredi 23 août 2017.
Conception et mise à jour: DIM.