Les Presses de l’Université de Montréal
» Vimeo
» Facebook
» Twitter

Achetez ce numéro en ligne [Comment?]


Téléchargez ce numéro via Érudit (Gratuit!)

Collection > Volume 18 Numéro 3 (2008) >

À propos des illustrations

Illustrations de Benoît Saito

Depuis 1994, Benoît Saito explore les lignes et les courbes: où voyagent-elles, où se croisent-elles? D’un dessin à l’autre, il cherche à déceler l’existence d’une présence tranquille dans un univers où les formes architecturales et aérodynamiques se confondent en d’intrigants phénomènes organiques. Les plans anguleux se métamorphosent en volumes sensuels, générant par euxmêmes un mouvement et une lumière qui le guident d’un dessin à l’autre. Le graphite, la feuille blanche et un vocabulaire épuré de formes géométriques sont les seuls outils dont il dispose. La simplicité l’encourage à se concentrer sur l’image créée: des nuances de gris formant des volumes, des transparences… Le tout enveloppé du mystère que le noir et blanc perpétue. Benoît Saito a exposé ses dessins à Montréal, Sherbrooke, Trois-Rivières, Toronto, Vancouver, ainsi qu’à Tokyo. Il est représenté par la galerie Winsor à Vancouver (www.winsorgallery.com) et la galerie Collins, Lefebvre, Stoneberger à Montréal (www.collinslefebvrestoneberger.com).

Benoît Saito
Rêve d’oiseau, 2002. Graphite sur papier, 34 °— 55 cm. Collection particulière.
Benoît Saito
Berceuse, 2003. Graphite sur papier, 34 °— 55 cm. Collection particulière.
Benoît Saito
Concupiscence, 2003. Graphite sur papier, 34 °— 55 cm. Collection particulière.
Benoît Saito
Dreamer, 2005. Graphite sur papier, 34 °— 55 cm. Collection particulière.
Page article@18_3_i générée par litk 0.600 le mercredi 23 août 2017.
Conception et mise à jour: DIM.