Les Presses de l’Université de Montréal
» Vimeo
» Facebook
» Twitter

Achetez ce numéro en ligne [Comment?]


Téléchargez ce numéro via Érudit (Gratuit!)

Collection > Volume 18 Numéro 3 (2008) >

L’élaboration du matériau musical
Dans les dernières œuvres vocales de Claude Vivier

Patrick Levesque

Résumé

Les mêmes principes stylistiques animent les cinq dernières œuvres vocales de Claude Vivier (Lonely Child, Bouchara, Prologue pour un Marco Polo, Wo bist du Licht!, Trois airs pour un opéra imaginaire). Le concept de dyade, soit un intervalle formé d’une note de basse et d’une note mélodique, joue un rôle primordial dans l’élaboration du matériau musical. Les mélodies sont construites à partir de bassins de hauteurs d’inspiration diatonique. Généralement soutenus par une note de basse, ils peuvent être décalés par rapport à celle-ci, ou encore varier de façon à créer un univers polytonal. L’harmonie repose largement sur des algorithmes de construction spectrale précis. La présentation de ces spectres sonores varie d’œuvre en œuvre. L’analyse réductionnelle révèle que le déploiement des œuvres est sous-tendu par des pratiques harmoniques diatoniques, sinon franchement tonales.

Page article@18_3_6 générée par litk 0.600 le mercredi 23 août 2017.
Conception et mise à jour: DIM.