Les Presses de l’Université de Montréal
» Vimeo
» Facebook
» Twitter

Achetez ce numéro en ligne [Comment?]


Téléchargez ce numéro via Érudit (Gratuit!)

Collection > Volume 17 Numéro 3 (2007) > Dossier thématique >

La musique dans l’espace urbain
Le cas des Symphonies portuaires de Montréal

Éric Champagne

Résumé

Après s’être penché sur les origines et la logistique qui sous-tend la réalisation d’une œuvre musicale pour sirènes de navire, l’auteur explique l’évolution et le raffinement propre à l’écriture des symphonies portuaires réalisées à Montréal depuis 1995. Les particularités de l’espace utilisé (positionnement des navires dans le Vieux-Port, emplacement du public) et les variations notables des conditions d’écoute dues au climat ont façonné ces œuvres inusitées qui se déploient dans un espace acoustique urbain très large. L’auteur explique en quoi la notion d’espace est une composante intrinsèque pour les compositeurs devant faire face à cet effectif inusité. Il relève, notamment, que les compositeurs instrumentaux appliquent leurs techniques d’écriture «traditionnelles» tandis que les compositeurs issus de la mouvance «musique actuelle» conservent une approche anecdotique du médium portuaire. L’auteur identifie chez les compositeurs d’électroacoustique une réelle réflexion sur les notions d’espace et d’acoustique dans l’élaboration de leur œuvres, avant de conclure sur la réception de ces manifestations musicales et populaires.

Cet article n’est pas disponible en ligne.

Pour acheter la revue incluant cet article, utilisez l’encadré de commande qui se trouve au haut de cette page.

Page article@17_3_1.8 générée par litk 0.600 le mercredi 23 août 2017.
Conception et mise à jour: DIM.