Les Presses de l’Université de Montréal
» Vimeo
» Facebook
» Twitter

Achetez ce numéro en ligne [Comment?]


Téléchargez ce numéro via Érudit (Gratuit!)

Collection > Volume 17 Numéro 2 (2007) > Dossier thématique >

L’avant-garde musicale à Buenos Aires
Paz contre Ginastera

Esteban Buch

Résumé

Le Centro Latinoamericano de Altos Estudios Musicales (claem), fondé en 1962 à Buenos Aires par Alberto Ginastera et financé par la Fondation Rockefeller, fut pendant les années 1960 le principal centre de musique contemporaine d’Amérique latine. Pourtant, le pionnier du dodécaphonisme en Argentine, Juan Carlos Paz, l’appelait volontiers l’«Academia Pitman de la composition musicale». Ce mépris résultait d’une rivalité qui aura structuré le milieu local de la musique contemporaine pendant trente ans, et qui correspondait à deux visions concurrentes de l’histoire de la musique, entre l’avant-garde et le nationalisme. On retrace cette histoire en analysant notamment les documents de la querelle qu’en 1942 Paz baptisa «El Caso Ginastera».

Cet article n’est pas disponible en ligne.

Pour acheter la revue incluant cet article, utilisez l’encadré de commande qui se trouve au haut de cette page.

Page article@17_2_1.2 générée par litk 0.600 le mercredi 23 août 2017.
Conception et mise à jour: DIM.