Les Presses de l’Université de Montréal
» Vimeo
» Facebook
» Twitter

Achetez ce numéro en ligne [Comment?]


Téléchargez ce numéro via Érudit (Gratuit!)

Collection > Volume 13 Numéro 3 (2003) >

La charpente invisible (une pratique expérimentale de la phonographie)

Jean Pallandre

Résumé

— Hum... voilà que je commence à comprendre, et voilà comment je te résumerai: tu sembles dire que la phonographie s’est perdue dans la musique, et sans doute au moins à deux titres: au titre du commerce en devenant outil d’enregistrement, cantonnée au simulacre de la reproduction musicale, et au titre des «musiques électroacoustiques», en devenant un timbre nouveau, cantonnée au simulacre de l’appartenance au domaine musical. Or, tu sembles dire que le propre de la phonographie n’est ni là ni ici, que, sans s’opposer en rien à la musique, l’acte phonographique puise ses racines et sa nécessité ailleurs. Dans l’ailleurs de l’image.

Cet article n’est pas disponible en ligne.

Pour acheter la revue incluant cet article, utilisez l’encadré de commande qui se trouve au haut de cette page.

Page article@13_3_8 générée par litk 0.600 le mercredi 23 août 2017.
Conception et mise à jour: DIM.